Le gouvernement de l’Alberta propose une première taxe sur le vapotage dans le budget

Toronto, Ontario – Le 25 octobre 2019 –Le gouvernement de l’Alberta a annoncé qu’il envisagera une taxe sur les produits de vapotage en 2020, reniant ainsi l’engagement qu’il a pris il y a moins d’un an de ne pas taxer les produits de vapotage.

L’application d’une accise provinciale sur le vapotage en Alberta serait la première de son genre et compromettraient considérablement la migration des fumeurs vers des produits de remplacement moins nocifs et encouragerait l’utilisation de produits obtenus par des moyens illégaux, ce qui exposerait les vapoteurs à des risques considérables.

Malgré l’annonce que « nous n’avons pas l’intention d’introduire de nouvelles taxes sur les produits que les mineurs peuvent déjà obtenir illégalement » au début de son mandat, le Parti conservateur uni a changé de cap en réaction apparente à la baisse de revenu. Leur annonce précède la règlementation de Santé Canada et son propre examen du tabagisme.

Le gouvernement de l’Alberta a le devoir d’assurer l’accès à des solutions de rechange abordables et moins nocives au tabagisme », a déclaré Mike Meathrel, président de ARIV, une association professionnelle de l’industrie du vapotage.« Une taxe d’accise sur le vapotage, telle qu’elle est imposée au tabac, serait préjudiciable et contre-productive aux objectifs de résultats en matière de santé et pourrait mener une grande partie de l’industrie à la clandestinité. »

L’application d’une taxe lorsqu’il y a un marché du vapotage illicite florissant au sud de la frontière n’encouragerait que les vapoteurs à acheter leurs produits par des réseaux de distribution non réglementés et illégitimes. « Ces réseaux de distribution étant blâmés pour la vague de maladies liées au vapotage aux États-Unis, une taxe sur le marché légal quand il y a un risque connu dans le marché illégal parallèle pourrait mal tourner », a déclaré Meathrel

L’industrie du vapotage doit se faire entendre sur cette importante question, et nous sommes impatients de participer à l’examen du tabac en Alberta, de représenter l’industrie et de défendre la réduction des méfaits. Nous appuyons fermement les mesures relatives à l’accès des jeunes et nous voulons être axés sur les solutions et travailler avec les gouvernements à tous les niveaux pour y remédier.

ARIV restera engagé avec le gouvernement de l’Alberta sur cette question et d’autres questions importantes de vapotage de façon productive et transparente.

Leave a Comment

Stay in the Loop

Receive updates and important news sent directly to your inbox.