Réponse de ARIV à l’annonce de la règlementation sur le vapotage en Colombie-Britannique

L’Association des Représentants de l’Industrie du Vapotage (ARIV), une voix de premier plan pour l’industrie canadienne du vapotage, est préoccupée par la dernière annonce du gouvernement de la Colombie-Britannique. Le projet de loi comprend des mesures visant à interdire les arômes qui aident les fumeurs adultes à s’éloigner de la cigarette, à restreindre les communications afin que les fumeurs adultes ne soient pas au courant de solutions de rechange moins nocives, et plafonner les concentrations de nicotine qui sont déjà réglementées par le gouvernement fédéral.

ARIV appuie le rôle du gouvernement provincial dans l’utilisation d’outils de réglementation pour lutter contre le vapotage chez les jeunes, mais la création d’une disparité de mesures législatives dans l’ensemble des provinces ne fera qu’alimenter le marché noir et ramener les vapoteurs adultes à la cigarette. » a déclaré Daniel David, président-directeur général de ARIV. « L’industrie du vapotage doit se faire entendre sur cette importante question et nous exhortons le gouvernement de la Colombie-Britannique à adopter une approche coordonnée avec Santé Canada, notre organisme de réglementation national.

L’application d’une interdiction provinciale des arômes dans les environnements non-restreints par l’âge et le plafonnement des concentrations de nicotine en Colombie-Britannique seraient les premiers du genre au Canada et compromettraient considérablement le taux de passage des fumeurs vers des solutions de rechange moins nocives. La réglementation fédérale actuelle interdit déjà la promotion de certains arômes et devrait être appliquée. De plus, les produits de vapotage dont les concentrations de nicotine sont de 66 mg/mL ou plus sont interdits sur le marché canadien.

Tout aussi inquiétant, le projet de loi pourrait inciter les consommateurs à acheter des produits du marché noir – exposant les vapoteurs à des risques considérables.

Nous appuyons fermement les mesures qui empêchent les mineurs de se procurer des produits de vapotage, mais les gouvernements doivent également veiller à ce que des produits efficaces demeurent disponibles pour les fumeurs adultes existants. ARIV se réjouit à la perspective de travailler avec le gouvernement de la Colombie-Britannique sur leur engagement planifiés auprès des intervenants sur des enjeux importants pour l’industrie du vapotage », a conclu David.

Leave a Comment

Stay in the Loop

Receive updates and important news sent directly to your inbox.